Médoc

Les vignerons

Alexis Angliviel de La Beaumelle

Château Petit Bocq, Saint-Estèphe (Saint-Estèphe)

45 ans. Je viens d'arriver dans ce château, en charge du commercial et du marketing, mais je travaille à Saint-Estèphe depuis 2011. Je viens d’une famille de négociants bordelais, installés depuis 1815 ; alors le vin, j’ai baigné dedans depuis tout petit. J’ai été courtier en vin pendant quinze ans. La famille propriétaire de Petit-Bocq est belge : venir à Bruxelles était une évidence. Le fondateur, Gaëtan Lagneaux, médecin dans le village voisin, était raide dingue de viticulture. Il a acheté ses premières parcelles en 1993, et fait grossir la propriété, qui monte aujourd'hui à 19,5 hectares. On tient à une viticulture respectueuse de l’environnement : une coccinelle est d'ailleurs notre logo.

Nadia Portet Besnier

Château Tayac, Soussans (Margaux)

41 ans. Je suis dans la commercialisation, le conditionnement, l'administratif. Je travaille avec mes parents et mon frère. Nous arrivons à la quatrième génération. Mes grands-parents avaient une entreprise dans le bâtiment, ils travaillaient à la construction de châteaux dans le Médoc, et chaque sou qu'ils gagnaient, ils l'utilisaient pour acheter des vignes. Ils ont fini par monter à 37 hectares. On est des hommes et femmes de la terre ! On travaille depuis 25 ans selon la méthode Cousinié, une sorte "d'homéopathie" de la vigne pour que la plante résiste mieux. Et l’on est en cours de certification HVE3.

Patrice Belly

Château Tour Bel Air, Cissac-Médoc (Haut-Médoc)

59 ans. Je suis propriétaire exploitant, associé. Nous avons 7,8 hectares. C'est une propriété que j'ai rachetée en 2006 avec quatre camarades de promo: nous étions étudiants ensemble à Paris en 1979, ingénieurs agronomes. Je me suis reconverti à 46 ans, après une carrière d'enseignant dans la vigne et le vin. Pas simple ! Et même si j'ai deux salariés permanents, je touche à tout : viti et vini.

Sandra Arzilier

Château Brillette, Moulis

37 ans. Je suis assistante de direction depuis 15 ans. Mes parents travaillaient en viticulture, alors j'ai été bercée dans ce milieu-là. La propriété sur laquelle je travaille appartient à la famille Flageul depuis 1975. Il y a une centaine d’hectares de près et de forêts, dont 43 hectares de vignes d'un seul tenant. Notre challenge pour les prochaines années, c'est de continuer une viticulture respectueuse de l'environnement. Il nous faut impérativement préserver cet écrin ! Des hôtels à insectes, des ruches, des nichoirs pour les chauves-souris ont déjà été installés, et nous sommes certifiés HVE3 depuis 2018. Notre démarche a été récompensée par les Trophées Vignoble Engagé : nous avons gagné le Trophée « Faune et Flore ».

Sébastien Planteur

Château Barateau et Château Lafon, Saint-Laurent-Médoc (Haut-Médoc, Listrac)

37 ans. Je suis directeur d'exploitation sur deux châteaux, rachetés en 2012 par un groupe chinois: Barateau fait 26 hectares (certifié HVE3), Lafon 15 hectares. Je suis fils d'exploitant viticole du Blayais ; j'ai ramassé mon premier panier de raisins à 6 ans. J'ai toujours travaillé chez mes grands-parents, alors travailler dans la vigne, cela allait de soi. Je suis directeur, mais je fais beaucoup de technique, autant à la culture qu'au chai.

Virginie Blanchet

Château Malescasse, Lamarque (Haut-Médoc)

47 ans. Je suis directrice commerciale. Mon grand-père avait une belle cave, on était des épicuriens, j'ai grandi dans l'esprit de bonnes tablées familiales. J'ai suivi une option œnologie au lycée hôtelier, puis fait la formation CAVES (commercialisation appliquée vins et spiritueux). Je suis à Malescasse depuis 6 ans, après avoir travaillé dans le négoce bordelais. Propriété de 40 hectares de vignes d’un seul tenant, constitué d’un beau terroir de graves, le château connaît un nouvel élan depuis 2012, date de son rachat par le groupe familial « Les vignobles Austruy ». Nous sommes d’ailleurs en cours de certification environnementale.

8 AOC de Bordeaux à découvrir :
  • Médoc
  • Haut-Médoc
  • Saint-Estèphe
  • Pauillac
  • Saint-Julien
  • Listrac-Médoc
  • Moulis en Médoc
  • Margaux

Issus de la Rive gauche de la Garonne, ces vins sont produits sur des terres d’exception où domine le cépage Cabernet Sauvignon. Renommé pour ses Grands Crus classés, la région abrite cependant de nombreux châteaux plus accessibles.

Ces vins sont réputés pour être des vins de caractère, raffinés, avec une belle persistance aromatique au nez et en bouche.

Cépages : cabernet sauvignon, merlot
Idées d’accords : des plats riches en saveurs comme des viandes en sauce, risottos, fromages à pâte dure, des desserts à base de chocolat ou de fruits rouges.

Plus d’informations:www.bordeaux.com